Pourquoi notre rédaction a organisé et diffusé un tournoi de Fifa

Désenclaver Matélé, rajeunir notre public, interagir avec de nouvelles audiences, et s’amuser: voici ce qui nous a amené à organiser dans nos locaux un tournoi de Fifa entre joueurs locaux et pros. Les spectateurs étaient assis sur nos bureaux une bière à la main. On s’est bien amusé mais nous n’avons pas eu le succès escompté sur les RS.

On aime bien les événements à Matélé. En 2019: showcases de musiciens et humoristes locaux à l’occasion de la 500ème de Babel Café, notre émission culture. L’immense majorité du public était composée de groupes avec lesquels Matélé est interaction constante: centres culturels, organisateurs d’événements, artistes locaux.

En 2020, la volonté de la rédactrice en chef Céline Sérusiaux est de faire un événement qui nous sort loin de notre zone de confort. Public: les gamers. Rapidement, la rédaction jette son dévolu sur Fifa, le célèbre jeu vidéo de foot, choisi pour sa popularité et sa lisibilité par un public qui n’y joue pas. Le principe d’un tournoi de 16 joueurs est adopté; le vainqueur aura le droit de jouer contre un joueur pro. Un appel aux joueurs locaux est lancé sur nos RS et nous recevons des centaines de demandes.

Quels contenus? Comment accompagner journalistiquement l’événement? Tout d’abord en décidant de commenter le tournoi comme on le ferait d’un autre sport et de le diffuser sur antenne et sur les RS. Pour des raisons de droits, la diffusion sur antenne est abandonnée, et on hésite un moment à faire une diffusion sur Twitch, la plateforme des gamers (mais pas que). On hésite parce que c’est une plateforme que nous ne connaissons pas et dont nous ne maîtrisons pas les codes. Alors que nous sommes toujours en train d’hésiter, l’expérience catastrophique de Webedia sur Twitch nous ramène raisonnablement vers une diffusion « classique » sur Facebook.

La semaine précédent l’événement, Matélé diffuse dans son JT des reportages sur le phénomène du gaming dans notre arrondissement: clubs de jeux vidéos, portraits d’ados, conseils sur le danger de l’isolement social, etc. Le jour J, une grande émission – débat est diffusée en direct sur antenne et rassemble des témoignages et des experts (agent de joueur, journaliste e-gaming, joueur pro, psychologue) autour des questions « Quels sont les dangers du jeu vidéo ? Comment gérer le temps de jeu de vos enfants ? Quels débouchés offre-t-il en Belgique ?  »

IMG_6536

Le tournoi proprement dit débute ensuite dans la salle de rédaction, réaménagée pour l’occasion, et il est commenté par un journaliste sport « maison » et un commentateur extérieur spécialisé en e-sport. Le tournoi est diffusé en direct sur Facebook, et un Live Instagram « fait vivre » l’ambiance sans pour autant diffuser le tournoi. 16 participants et des dizaines de copains des joueurs sont rassemblés autour de quatre postes équipés de Playstation. (pour les aspects techniques, lire ci-dessous).

>> Les liens vers nos contenus (Live, débat, etc) sont en bas de cet article

Résultat: un projet mobilisateur pour la rédaction en amont de l’événement, la découverte d’un univers insoupçonné par la plupart d’entre nous (et probablement par notre audience habituelle), et un nouveau public atteint et rencontré. Mais une déception « sociale » dans le sens où tous les indicateurs préalables sur Facebook montraient un réel intérêt pour nos posts sur la thématique mais le tournoi Live, crossposté sur les deux pages de Matélé, n’a fait que 10.000 vues sur Facebook, un résultat que nous atteignons régulièrement avec nos interviews live quotidiennes. Le live lui-même n’a été partagé que 16 fois, signe que les joueurs eux-mêmes et leurs familles/copains n’ont pas partagé massivement. En social, le plus gros « buzz » a été un reportage consacré à un ado qui joue plusieurs heures par jour aux jeux vidéo et qui a généré sur Fb des dizaines de commentaires et conseils éducatifs plus ou moins bienveillants adressés aux parents…

IMG_6585

Conclusion: une expérience passionnante pour la rédaction, un accueil positif de notre public qui a reçu de l’information sur un phénomène largement ignoré d’une génération à l’autre, une rencontre avec une communauté d’e-gaming se situant à des années-lumière de notre média, mais pas de succès qui permette de prolonger cet événement d’une manière ou d’une autre.

Et comme vous avez été plusieurs à me demander comment « on avait fait » techniquement, voici le set-up conçu par notre chef-tech Arnault Ronval:

  • 4 Playstation pour les matchs, dont deux connectées au Live comme suit:
    • à la sortie de la PS, un triple splitter HDMi avec un canal vers l’écran de jeu, un canal vers un convertisseur vidéo BlackMagic Teranex (pour passer de 1080p60 à 1080i50) relié à la régie et enfin un canal vers un autre écran pour les commentateurs (ce qui a nécessité un extendeur HDMi pour faire passer le signal via un câble réseau jusqu’aux commentateurs),
  • 2 caméras sur les joueurs, un caméra plan large sur la salle, 1 caméra mobile, 1 caméra sur les présentateurs,
  • une régie Tricaster qui a accueilli les 7 sources (caméras + signal des 2 Playstation connectées),
  • à la sortie du Tricaster, le mix final repart vers un PC équipé d’une carte d’acquisition vidéo SDI, lequel renvoie le Live mixé via OBS sur nos deux pages Facebook.

Diederick Legrain

Pour voir le Live sur Facebook, c’est ici

Pour voir l’émission-débat, c’est ici

Pour voir notre reportage sur la soirée (méta de méta) « Les gamers ont envahi Matélé », c’est ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s