Instagram, ouvre-toi !

illu-insta

Depuis début juillet, notre émission touristique « Bienvenue chez vous » possède un compte Instagram (@Bienvenue_chez_vous, n’hésitez pas à vous abonner… ). Retour sur une modeste expérience d’apprentie « instagrammeuse ».

Pourquoi « Bienvenue chez vous » (BCV, pour les intimes) a-t-il un compte Instagram ? La réponse, la plus simple et la plus honnête, est « parce que j’en avais envie ». A force d’évangéliser la rédaction de Matélé au mojo et autres joies numériques, les résultats commencent à se faire sentir… Pour ma part, j’ai eu envie de sortir, un peu, de ma zone de confort et d’explorer un nouveau mode de communication pour l’émission dont je suis responsable. Jusqu’en juin, BCV s’articulait en une émission mensuelle de 26 minutes et un article web. Je prenais aussi une série de photos avec mon smartphone destinées à la promo sur Facebook et à notre partenaire de presse écrite. Je me suis donc dit que puisque je prenais les photos autant les valoriser également sur Instagram. Tout simplement. Mais évidemment, ce ne fut pas si simple.

Instagram, qui es-tu ?

Derrière l’indétrônable Facebook (1.490.000.000 utilisateurs) et un réseau social chinois, Instagram est le troisième réseau social le plus populaire du monde avec 400 millions d’utilisateurs. Depuis décembre 2014, il a dépassé Twitter (307 millions). Pourtant, les médias, surtout francophones, préfèrent encore gazouiller que poster des photos ou des vidéos même si, petit à petit, les rédactions s’emparent de cet outil.

Instagram, pourquoi faire ?

Au départ, je m’étais donnée deux lignes « rédactionnelles » pour le compte Instagram de l’émission. Il s’agissait d’une part de photos des lieux visités lors des tournages (photos type « carte postale » ou insolites) et d’autre part, des photos des équipes. BCV est diffusée sur toutes les télévisions locales francophones. Chaque chaîne ou groupe de chaînes propose une séquence locale. L’idée des photos d’équipe était donc de faire connaître les visages des uns et des autres (cadreurs compris). Je n’ai pas encore complètement abandonné cette ligne mais force est de constater, après trois mois et quelques posts de ce type, qu’ils fonctionnent moins bien que les autres. Au moment d’écrire ces lignes, le compte est suivi par 88 personnes et nous en sommes à 8 ou 10 « likes » pour les photos d’équipe, là où les photos des lieux visités varient entre 20 et 35 « likes ».

Illu insta 2.JPG

Une photo « d’équipe »

Lorsque j’ai ouvert le compte Instagram de BCV, je pensais à « renforcer » l’émission et surtout l’article web. Je me suis vite rendu compte que ça ne fonctionnait pas comme ça. D’abord, Instagram ne permet pas, comme le fait Facebook, de poster un lien vers l’article. Impossible donc de passer en un clic d’une photo sur Instagram à l’article web. Ensuite, un certain nombre des comptes qui aiment les photos ne sont pas francophones. A ce stade, je continue à légender les photos uniquement en français mais je les accompagne désormais de # en anglais.

Je considère désormais le compte Instagram de BCV comme un moyen de renforcer la « marque » BCV et de toucher un public différent de celui de l’émission télévisée ou de l’article web.

Instagram, comment tu fonctionnes ?

Evidemment, le but poursuivi est d’agrandir le nombre de « followers » et  de « likes » par photo. Pour cela, j’utilise deux « techniques ». La première repose sur l’utilisation de plus de #. Sur les premières photos, je n’en utilisais que deux ou trois. J’essaie désormais de les multiplier et, comme déjà indiqué, de les traduire en anglais. Je cherche les # les plus populaires dans la thématique explorée. Le hashtag le plus populaire sur Instagram est #love. Je ne peux évidemment pas l’utiliser pour mes photos touristiques de Wallonie. Par contre, j’essaie de placer plus régulièrement #art ; #nature ; #landscape ; #travel.

illu-insta-4

Le post le plus populaire à ce jour

Autre technique utilisée, j’essaie d’exister sur Instagram dans le domaine du tourisme wallon. Je like de nombreuses photos sur le thème. Pour cela, je suis tous les comptes des maisons du tourisme et autres syndicats d’initiatives. Je fais aussi régulièrement une recherche avec les #wallonie et #wallonia. Tout cela reste bien sûr très empirique.

Sur Instagram, une autre manière pour obtenir des « followers » consiste à s’abonner à de nombreux comptes puis à s’en désabonner dès que ceux-ci vous suivent en retour. Personnellement, je n’emploie pas ce procédé et n’ai encore désabonné BCV d’aucun compte préalablement suivi. J’ai pourtant constaté que cette pratique était assez bien répandue, vu que le nombre de « followers » du compte fait régulièrement le yo-yo.

illu-insta-3

Un des meilleurs scores après seulement 3 heures, grâce aux hashtags?

Instagram, qui sont tes stars ?

THE star sur Instagram, c’est Selena Gomez avec, au moment où j’écris ces lignes, plus de 101 millions de « followers ». Au niveau des émissions télé francophones les plus populaires, une petite recherche donne les résultats suivants : Touche pas à mon poste (323.000) et pour son présentateur, Cyril Hanouna (550.000) ; Quotidien (66.000) ; The Voice sur TF1 (163.000) ; Koh Lanta (35.400).

Si on regarde maintenant, une des émissions les plus cotées en matière de découverte, le domaine de BCV, on constate que « Des Racines et des Ailes » est (seulement) suivi par 4.601 personnes ou comptes. Mais sur Instagram, la concurrence n’est pas là. En matière de découverte touristique comme dans la plupart des secteurs, les rois d’Instagram sont les « instagrammeurs », des personnes dont l’activité en ligne commencée souvent comme une passion s’est professionnalisée. Leur e-popularité les rend incontournables pour les marques ou les destinations qui veulent communiquer positivement sur le web. Il est, en effet, aujourd’hui très porteur d’inviter un « instagrammeur » populaire qui va recommander une destination ou un produit grâce à une belle photo ou vidéo.

Et BCV dans tout cela ? Avec 88 « followers » et notre record actuel de 38 « likes » sur une photo, on ne pèse évidemment pas grand-chose. En tant que journaliste d’une petite télé locale, j’ai une certaine habitude d’être le petit poucet de la scène médiatique. Ce n’est pas grave, ce n’est pas décourageant, c’est, au contraire, un challenge ! Prochaine étape : poster des petites vidéos sur Instagram…

Céline Sérusiaux

Pour aller plus loin : 

Les instagrammeurs voyageurs : http://www.huffingtonpost.fr/bruno-maltor/instagram-et-industrie-du-tourisme_b_6497468.html?utm_hp_ref=fr-instagram

Les liens entre le secteur touristique et Instagram : http://fredericgonzalo.com/2014/03/11/instagram-nouvelle-arme-de-seduction-massive-en-tourisme/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s